La qualité et la sécurité, deux priorités absolues

Les peptides de collagène sont des ingrédients sains et sûrs. Les fabricants européens de gélatine ont toujours pris soin d’utiliser des matériaux de haute qualité. Cela se traduit, par exemple, par la sélection rigoureuse de matières premières de grande qualité et par un processus de fabrication en plusieurs étapes.

En Europe, les peptides de collagène sont fabriqués à partir de peaux de porcs, de bovins et de poissons. Les matières premières proviennent d’abattoirs et de fermes piscicoles agréés dans lesquels tous les animaux sont examinés par un vétérinaire. Les procédures classiques d’abattage, de contrôle et d’homologation garantissent que les matières premières utilisées pour la fabrication des peptides de collagène ont été reconnues propres à la consommation humaine.

En 1999, suite au vaste débat autour de la sécurité, la Commission européenne a renforcé la réglementation relative à la fabrication, à la vente et à la pureté des peptides de collagène alimentaires et pharmaceutiques.

Cependant, bien avant l’adoption de ces mesures plus strictes requises par la législation, les entreprises membres du GME avaient déjà appliqué les critères fixés par l’UE.

La législation européenne régit toutes les étapes de production des peptides de collagène, depuis la sélection des matières premières jusqu’à la livraison.

 

 

Toutes les matières premières sont ainsi soumises à des contrôles d’origine et de sécurité continus et rigoureux. Les lois applicables à la gélatine sont également valables, et énoncent des facteurs de sécurité et des aspects juridiques identiques.

En matière de sécurité, les peptides de collagène sont l’un des aliments qui subit les contrôles les plus rigoureux. En se basant sur les conclusions des recherches internationales, l’Organisation Mondiale de la Santé (WHO) et la Commission européenne chargée de la santé et de la protection des consommateurs ont confirmé l’innocuité des peptides de collagène.