La prudence est de mise en termes de qualité et de production

La gélatine a toujours été un aliment sain et sûr. Les fabricants européens de gélatine défendent une gélatine de première qualité. Cela se traduit par le choix minutieux de matières premières de grande qualité, ainsi que par le processus de fabrication en plusieurs étapes. Les exigences de qualité liées à ce processus sont stipulées dans les réglementations nationales et internationales, et vont de l’identification des parties du corps des animaux pouvant être utilisées comme matières premières aux paramètres physiques de la transformation jusqu’au produit fini.

En 1999, suite à la crise européenne de la vache folle (ESB), la Commission européenne a renforcé la réglementation relative à la fabrication, à la vente et à la pureté de la gélatine alimentaire et pharmaceutique. Cependant, bien avant l’adoption de ces mesures plus strictes requises par la législation, les entreprises membres du GME avaient déjà appliqué les critères fixés par l’UE. La gélatine est un aliment soumis à des contrôles de sécurité très minutieux, en particulier à l’égard de l'encéphalopathie spongiforme bovine. En se basant sur les conclusions de recherches internationales, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et la Commission européenne chargée de la santé et de la protection des consommateurs ont confirmé l’innocuité de la gélatine.

Des matières premières de qualité supérieure

Une grande partie de la gélatine est fabriquée à partir de couennes de porc ; d’autres matières premières, comme les peaux de bovins et les os de porcs et de bovins, sont également utilisées. Les matières premières utilisées dans la fabrication de la gélatine proviennent d’abattoirs agréés dans lesquels tous les animaux sont examinés par un vétérinaire. De plus, tous les abattoirs européens réalisent des tests ESB sur tous les bovins âgés de plus de 30 mois.

Néanmoins, aucun examen scientifique n’a encore décelé des signes d’une infection ESB. 

La viande des animaux est livrée dans les boucheries, tandis que les peaux et les os servent à la fabrication de la gélatine. Les procédures classiques d’abattage, de contrôle et d’homologation garantissent que les matières premières utilisées pour la fabrication de la gélatine proviennent exclusivement d’animaux dont la viande est propre à la consommation humaine. Les matières premières sont sélectionnées conformément aux dispositions légales.

La législation européenne régit toutes les étapes de la production de gélatine, depuis la sélection des matières premières jusqu’à la livraison. Toutes les matières premières sont ainsi soumises à des contrôles d’origine et de sécurité continus et rigoureux. La gélatine pharmaceutique doit répondre aux exigences strictes de la pharmacopée officielle. La gélatine alimentaire, qui doit aussi respecter ces mêmes critères, est également soumise à la législation alimentaire. L’industrie de la gélatine est, par conséquent, l’un des secteurs industriels les mieux structurés et contrôlés d’Europe.

Afin de garantir la sécurité absolue et la traçabilité ininterrompue de la gélatine et des collagènes hydrolysés fabriqués pour l’industrie alimentaire et pharmaceutique, les prescriptions strictement réglementées sont observées et de nombreux contrôles sont effectués. Ainsi, les inspections réalisées régulièrement par les autorités compétentes et le suivi constant de l’ensemble du processus de production garantissent au consommateur final une qualité et une sécurité optimales.

""
  • Un produit sûr, naturel et sain : des qualités certifiées par des contrôles minutieux

    Les matières premières utilisées dans le processus de fabrication de la gélatine sont des sous-produits de l'industrie de la viande et proviennent d'abattoirs agréés dans lesquels tous les animaux sont examinés par un vétérinaire officiel avant et après leur abattage.

  • Des procédures de contrôle et d'homologation

    Les procédures classiques d'abattage, de contrôle et d'homologation garantissent que les matières premières utilisées pour la fabrication de la gélatine proviennent exclusivement d'animaux déclarés propres à la consommation humaine. Les matières premières sont sélectionnées conformément aux dispositions légales.

  • Des contrôles rigoureux et continus

    Toutes les matières premières sont soumises à des contrôles de sécurité et d'origine rigoureux et continus. La gélatine alimentaire doit répondre aux exigences du Règlement (CE) n° 853/2004 relatif à l'hygiène des denrées alimentaires et est également soumise aux réglementations européennes en matière d'alimentation. La gélatine pharmaceutique, outre les exigences susmentionnées, satisfait également aux exigences strictes de la pharmacopée. L'industrie de la gélatine est, par conséquent, l'un des secteurs industriels les mieux structurés et contrôlés de toute l'Europe.

  • Des inspections régulières

    Le suivi constant de l'ensemble du processus de production ainsi que les inspections réalisées régulièrement par les autorités compétentes garantissent en permanence au consommateur final une gélatine présentant une qualité et une sécurité optimales.

Le règlement (CE) n° 853/2004 fixe les conditions générales de la production de gélatine alimentaire et des peptides de collagène. Il en couvre tous les aspects, des matières premières à la livraison du produit final : origine, transport et stockage des matières premières, conditions de fabrication, exigences chimiques applicables à la gélatine et aux peptides de collagène, ainsi que le conditionnement, l’entreposage et le transport.

Seules des matières premières issues d’animaux jugées propres à la consommation humaine et approuvées par les autorités vétérinaires compétentes peuvent être utilisées ; la documentation complète retraçant leur origine doit également être fournie.

Les exigences microbiologiques relatives à la gélatine et aux peptides de collagène sont quant à elles définies par le Règlement (CE) n° 2073/2005.

Tous ces règlements définissent un cadre très clair pour la production de gélatine et de peptides de collagène de la plus haute qualité.

Des exigences supplémentaires, stipulées dans des règlements spécifiques, s’appliquent à la gélatine réservée à des usages pharmaceutiques. Ainsi, la gélatine pharmaceutique et les peptides de collagène doivent non seulement satisfaire aux exigences en vigueur en matière de gélatine alimentaire et de peptides de collagène, mais aussi respecter les dispositions relatives aux produits pharmaceutiques selon la Directive 2001/83/CE.

En outre, la gélatine et les peptides de collagène d’origine bovine destinés à l’industrie pharmaceutique doivent être certifiés pour le marché européen par l’EDQM (Direction Européenne de la Qualité du Médicament & Soins de Santé), conformément à la Note explicative publiée par l’Agence Européenne des Médicaments (EMA/410/01 Rév. 3). Le certificat n’est délivré qu’après examen par l’EDQM de la documentation complète présentée par le fabricant de gélatine, qui décrit les matières premières et le processus de fabrication.

La pharmacopée européenne définit des exigences supplémentaires spécifiques pour la production de gélatine pharmaceutique et de peptides de collagène, ainsi que des critères de qualité physiques, chimiques et microbiologiques pour le produit fini.